Robots-conseillers et conseillers : ennemis jurés ou partenaires ?

Robots-conseillers et conseillers : ennemis jurés ou partenaires ?

En quelques mois, l’industrie de l’assurance a vu naître des solutions technologiques pour les conseillers en sécurité financière : Wealthsimple, PPI Valet, Peak, ÉlémentsPatrimoine et Life Design Analysis.

Et ce n’est là que le début !

À l’heure des FinTech et de l’accélération de cette percée technologique, la profession de conseiller a-t-elle encore un avenir ?

La question se pose. Le ministère des Finances du Canada vient d’ailleurs de lancer une consultation sur les meilleures façons de faciliter la collaboration entre l’industrie financière et les sociétés de technologie. Le gouvernement y voit une occasion de stimuler l’innovation dans l’industrie.

« Les sociétés de technologie financière apportent technologies et vitesse d’exécution au marché », indique le document de consultation. « Les institutions financières en place apportent des avantages d’échelle grâce à l’étendue de leur clientèle et l’importance de leurs chiffres d’affaires. »

Dans ce domaine, les banques ont pris une bonne longueur d’avance. Certaines d’entre elles se voient d’ailleurs devenir des FinTech ! On verra sous peu apparaître des produits bancaires que les clients pourront souscrire sans même rencontrer de conseiller. L’industrie de l’assurance n’y échappera pas.

Alors, quel avenir pour le conseiller ?

On aura toujours besoin de lui, dit un spécialiste consulté, mais son travail au quotidien aura complètement changé. Ses activités à faible valeur ajoutée devront laisser toute la place à celles à haute valeur ajoutée. Bref, il lui faudra devenir conseiller à 100 %… en s’appuyant sur les solutions technologiques en constante évolution.

Mais les conseillers ne pourront jamais déléguer aux robots leurs responsabilités en conformité, prévient une avocate !

Un partenariat à suivre qui fera l’objet d’une table-ronde de spécialistes de la question.

Une réflexion quant à votre avenir : quelles sont les activités à très haute valeur ajoutée sur lesquelles les conseillers devront miser !

 



 

 1 UFC CSF – Conformité